Cloner disque ou partitions

Intérêt

Il peut être utile de cloner son système vers un autre disque:

  1. avant une panne de disque dur
  2. en cas de passage à un disque plus gros.

Les outils graphiques payants

Les outils à la Ghost existent sous linux et dans le monde libre.Cependant, leur imparfaite finalisation graphique peut décourager les utilisateurs habitués à lancer des exe depuis le système sans quitter leur environnement habituel.Les logiciels commerciaux dans leur version pro ne travaillent qu'en rebootant afin que le système d'exploitation ne soit plus actif.

Les limites du payant

Il arrive que Partition Magic ou Symantec Ghost par exemple corrompent les secteurs de boot en y effectuant un marquage (un quasi tatouage) qui perturbe ensuite les logiciels de partitionnement, voire le boot.

Un excellent logiciel libre (sur liveCD) fait aussi bien, sinon mieux que ces logiciels propriétaires: Clonezilla.

Un outil gratuit alternatif : redo

Redo backup me semble beaucoup moins performant, de plus il buggue sur certains PC, interface graphique trop grande, difficulté ou impossibilité de choisir les images et les partitions… redo semble plus simple d'utilisation, mais moins versatile. Cloezilla est bavard (verbose en anglais), mais au moins cela est rassurant, car on sait toujours où l'on en est.

Clonezilla

Récupérer et installer Clonezilla

Iso dédiée

UBCD

Présent sur UBCD …

ISO gravée sur CD

On peut graver un CD de l 'image récupérée. 1.Vous rendre sur le site de Clonezilla, cliquer sur le lien “Downloads”, puis cliquer sur le lien “Download alternative stable releases (.iso/.zip)” en regard de la ligne “Ubuntu-based” pour télécharger l'ISO qui nous intéresse.

lien direct clonezilla-live-20110721-natty.iso

md5:

c492f33b32427200134ca2c60c71f031

verifier_l_integrite_de_l_image

Pour un vieux PC, le choix “Stable (Debian-based)” peut s'avérer indispensable au lieu du choix “Alternative (Ubuntu-based)” proposé

2.Avec votre logiciel de gravure (par ex. Brasero sous Ubuntu ou K3B sous Kubuntu), choisir « Graver une image » et lui indiquer l'emplacement de votre fichier téléchargé ;

Plus simple encore, clic droit sur l 'image téléchargée, graver avec Brasero ( par défaut dans Ubuntu)

3.Démarrer votre PC avec le cd dans le lecteur pour lancer Clonezilla.

ISO sur USB bootable

On peut aussi utiliser l'image sur une clé USB équipée de multisystem. Un disque dur externe peut aussi être utilisé. Il est sans doute possible de le placer sur une clé USB avec Unetbootin, mais je n'ai pas testé.

Liens vers des tutoriels

Ce tutoriel, ainsi que celui en lien est assez long, mais rien de compliqué !Je vous invite à utiliser ce logiciel extrêmement facile d'emploi !

clonezilla_infos_en_anglais clonezilla_tuto_en_français Un lien vers un tuto basique, mais en images… Les options par défaut sont utilisées et conviendront dans la plupart des cas. Clonezilla_Live wiki mandriva

Prérequis

Le disque de destination, s'il est neuf et vierge n'a en principe pas de partition, ni de système de fichiers. Clonezilla a besoin d'une structure de table des partitions, même basique. Il peut peut être la créer = à vérifier, ou envoyer un message d'erreur …Si c'est le cas, Gparted pourra facilement créer cette table.

Périphérique —> créer une table de partitions. Gardez le choix par défaut msdos en tant que type de table.

Limitations

Clonezilla demande à ce que le disque de destination soit de taille supérieure ou égale au disque source.

Préparer le disque destination ?

Une imparfaite allocation dans la MFT du disque peut diminuer la taille de celui-ci. Il sera alors nécessaire de le formater bas niveau pour écraser complètement la table de partition.

Voici cet article Icaunux de septembre 2012 sur le sujet ou ici formatage_bas-niveau

Image ou clone ?

Ce n'est pas du tout la même chose !

Un clone

Clone d'une partition ou bien d'un disque ?

Un clone est une copie en temps réel d'une partition vers une autre partition ou d'un disque complet vers un autre disque. Si cette partition n'est pas vide, les données qu'elle comporte seront complètement effacées.

Disque de destination vierge ou pas ?

Si le disque vers lequel on clone n'a pas de table des partitions déclarée, la manoeuvre échoue parfois. Il faudra alors explorer les options avancées de clonezilla.

Intérêt du clone

Le clonage est rapide. Il est sûr, car il s'effectue en mode bloc: Les informations sont copiées octet par octet, secteur par secteur quelques soient les caractéristiques du système de fichiers. Il permet d'avoir immédiatement un système neuf utilisable.

Si disque: vous sortez l'ancien disque. Vous le remplacez par son clone. Le tour est joué.

Si partition : au reboot sur votre ancienne partition système, vous faites un sudo update-grub, si vous avez une ancienne version de grub, sinon il recherche à présent automatiquement les nouveaux systèmes installés. Vous pourrez ainsi rebooter sur votre nouvelle partition système ( la clonée).

Une image

  • Une image est un fichier compressé qui contient la copie de votre partition ou de votre disque.
  • Elle peut sans danger être stockée sur une partition qui contient déjà des données pourvu qu'il y ait assez de place dessus.
  • En relançant clonezilla, on ira chercher cette image pour la restaurer soit sur la partition d'origine, soit sur une autre.

Intérêt d'une image système

Vous devez effectuer des modifications lourdes à votre système. Celles-ci risquent de le fragiliser en cas d'incompatibilité (non prévue à l' avance évidemment). Avant toute modification, vous prenez une image du système tel qu'il va bien. Vous placez cette image si possible sur un disque externe. Vous effectuez ensuite les modifications. Si celles-ci ne vous conviennent pas, et qu'elle sont trop longues ou complexes à annuler, vous pouvez restaurer votre partition système grâce à cette image disque.

Il est évident que vous ne devrez pas modifier le partitionnement, la taille de cette partition système car la restauration de l' image serait difficile voire impossible.

Utilisation simplifiée

Principe

  1. Au lancement,il demande rapidement d'insérer un support externe puis le monte…
  2. Il faut choisir l'endroit adéquat dans ce répertoire. C'est là que l' image sera écrite….
  3. Seulement ensuite, vous choisissez le mode de clonage ou d'image….
  4. Il vous sera demandé de choisir ensuite et seulement ensuite le disque ou la partition source.

Les possibilités

Cloner et restaurer un disque entier ou une partition.C'est selon.

  • disque vers disque
  • partition vers partition
  • disque vers image
  • partition vers image

Cloner un disque ou une partition

Nous copions entièrement un disque ou une partition vers un autre disque ou une autre partition. Choisir (avec la touche TAB et les touches de direction du clavier, puis entrée):

   device-device  work directly from a disk or part
   

Deux choix = beginner mode et expert. Beginner : débutant ira très bien. Puis pour un disque local:

   disk_lo_local_disk local disk to local disk clone 
   

Pour une partition locale

    
   part_to_local_part local partition to local clone

Deux options sont présentes pour cloner vers une partition ou un disque distants (sur un réseau par exemple). Local signifie attaché au système physiquement: par exemple un disque connecté en USB, ou au contrôleur Ide, ou Sata, ou une partition de l' un de ces disques.

Cloner une partition

La liste des partitions présentes sur le système apparait ensuite.

Choisir la source

   Chose local partition as source
   

Exemple: Je veux cloner ma partition linux ubuntu, je la choisis sda3 8456MB_ext4.

Choisir la destination

Clonezilla : choose local partition as target (ALL DATA ON THE PARTITION WILL BE LOST AND REPLACED)

J'ai auparavant crée (en remplacement d'une partition de restauration HP supprimée)avec Gparted live une partition sda2 au format ext3 nommée “sda2 10.7GB_ext3”

Je valide par OK.

Clonezilla est très verbeux

PS Next time you can run this command directly:
      /opt/drbl/sbin/ocs-onthefly -g auto -e1 auto -e2 -j2 -k  -f sda3 -t sda2

This command is also saved as this file name for later use if necessary: /tmp/ocs-onthefly-2011-10-02-13-09
Presse "Enter" to continue.

WARNING!!! WARNING!!! WARNING!!!
WARNING!!!THE EXISTING DATA IN THIS HARDDISK/PARTITION(S)WILL BE OVERWRITTEN!ALL EXISTING DATA WILL BE LOST: sda2
Are you sure you want to continue?  ?
[y/n]

taper y

OK, let's do it!!

A nouveau un avertissement

Now we will start to clone data to the target machine...
Are you sur you want to continue? ?
[y/n]

y

Partclone v0.2.24 
Starting to back up device (sda3) to device (/dev/sda2)
Calculating bitmp...Please wait...File system: EXTFS
device size : 8,5 GB
Space in use: 6,3 GB
Free Space: 2,1 GB
Block size: 4096 Byte
Used block: 1544074

Elapsed: 00:02:50
Reamaining: 00:03:40
Rate: 946.73MB/min

Il faudra simplement 6 minutes pour ce clonage. Avec un disque dur plus rapide, voire un SSD, cette manipulation aurait pris moins. Cette durée reste néanmoins raisonnable, car le travail se fait de façon sécurisée(en mode bloc).

Grub

Clonezilla tente de régler le problème du boot pour linux. Il ne trouve pas grub sur le mbr, car c'est Gag qui est installé sur le MBR.

Run grub install on disk sda...
Found grub partition: /dev/sda2
The boot loader on /dev/sda is not grub. Skip running grub-install...

Boot de windows

Il tente aussi de vérifier si le boot de windows était présent sur la partition clonée.

Try to run partclone .ntfsfixboot for NTFS boot partition if it exists. Scanning partition(s): sda2...
/bin/bash: warning: setlocale: LC_ALL: cannot change locale (en)
The NTFS boot partition was not found or not among the restored partition(s). Skip running partclone.ntfsfixboot.

Création d'image

  • La sauvegarde s'effectue vers une image.
  • On ne copie pas bit à bit, mais une image compressée est créée.

Sélectionner la source

Il s'agit de choisir le disque ou la partition desquels on veut une copie .

Sélectionner la destination et le format

Il s'agit de choisir le disque, la partition sur lesquels la copie sera effectuée.

Bien différentier la création d'une image ( fichier compressé ) qui sera placé si possible sur un autre disque (où l'on veut) et la création d'une copie conforme secteur par secteur d'une partition et de ses attributs ( MFT locale), secteurs amorce compris, vers une autre partiton rigoureusement de même taille.

Particularités

On vous demande d'abord de sélectionner la destination de sauvegarde, et Non ce que vous voulez sauvegarder.

Le système clonezilla est en fait une mini distribution linux qui fonctionne en interface texte semi graphique ( à la façon des anciens installeurs Debian) Le déplacement dans le menu s'effectue principalement au clavier, même si la souris est fonctionnelle (sous forme d'pavé sous le curseur).

Procédure détaillée de création d'image

Je reprends ci dessous à la fois les indications de l 'auteur du tuto, plus celles données par clonezilla pour ma propre sauvegarde.

Dans mon test, je ne sauvegarde qu'une partition ( sda5) sur une partition d'un disque externe (sdbx).

Montage d'un périphérique sous /home/partimag pour lire ou écrire l' image.
Avertissement :Ne montez PAS la partition à sauvegarder sous /home/partimag 
  • Choisir votre disque externe sdbX, avec x correspondant au numéro de partition sur lequel vous voulez écrire.
  • choisir le répertoire (vous aurez pris soin d'en créer un avant avec un nom ).
  • Clonezilla nous montre l'usage de l'espace disque dans ce répertoire/partition afin que vous constatiez qu'il reste de la place.
  • Ensuite nous sont proposées deux options:beginner et expert.
  • Beginner suffira pour l'instant.

Créer une image d'une partition

Saveparts

Sauvegarder les partitions locales dans une image. Pour sauvegarder un disque dur entier, on choisirait “savedisk”.

Nom du fichier image

Clonezilla propose le nom suivant “2009-11-08-18-img” sous la forme “Année-Mois-Jour-Heure-img”, je vous conseille de le préfixer du nom de la ou des partitions suivi d'un tiret : ici sda3sda5-2009-11-08-18-img.

Recherche des partitions disponibles

Ensuite clonezilla cherche les partitions disponibles, et c'est là seulement que vous allez choisir ce qu'il y a à sauvegarder (la source) !

La source

  • Sélection de la ou des partitions à sauvegarder
  • Bouton bas, s'arrêter en face de la partition,
  • puis barre espace pour valider (une croix s'affiche),
  • puis Touche entrée (on peut aussi faire tab pour se déplacer sur le bouton OK et valider !

Exemple

[*] sda3 [*] sda5
Si on a choisi “savedisk”, c'est un choix de disque à sauvegarder qui est proposé (au lieu du choix de partitions), soit sda ou sdb sdc ( selon le nombre de disque présents)

Choix de vérification de l'image sauvegardée

Après la sauvegarde, voulez-vous vérifier que l'image sauvegardée est restaurable ?
Oui, vérifier l'image sauvegardée.

Une fois validé, un message nous informe :

PS la prochaine fois vous pourrez exécuter cette commande directement. 
/opt/drbl/sbin/ocs-sr -q2 -c -j2 -z1p -i 2000 -p true saveparts sda52011-08-27-14-img sda5
Cette commande a été enregistrée sous le nom suivant pour usage ultérieur si nécessaire: /tmp/ocs-sda52011-08-27-14-img-2011-08-27-14-17.

Sauvegarde lancée

  • La prochaine étape consiste à sauvegarder le disque ou la partition de cette machine sous forme d'une image.
  • Etes-vous sûr de vouloir continuer ? (y,n)

Infos

Checking the disk space
use partclone with pigz to save the image
image file will be split with size limit 2000 MB

Partclone v0.2.24
File ystem EXTFS
Device size
Sapce in use
Free space
Block size 4096 Byte
Used block 1064325

Notons que le MBR est aussi sauvegardé !! Dans un fichier à part si bien qu'il vous sera loisible ou non de restaurer aussi le mbr séparément.

Rapidité

Taux de transfert

rate 1,46 GB/min puis 4,36 GB en fin de procédure, c'est très rapide ! Il faut 3 minutes pour une partition de 10 GB.

Attention avec un support externe en USB, vous subissez la limitation de ce support, plus celle de l'éventuel contrôleur IDE/SATA vers USB !

Réussite

Partclone successfully checked the image(-) Message : cette partition dans l'image peut être restaurée: sda5

Vous avez terminé

  • Faire “Entrée” pour continuer
  • Saisir 1 pour faire un “Reboot”
  • Lorsqu'on vous-y invite, retirez votre CD, faites “Entrée” et votre machine redémarre

Où est mon fichier image ?

L'auteur du tuto sur ubuntu.org avait choisi de sauvegarder deux partitions (sa partition système linux sda3 et sa partition home sda5) sur une troisième (sda11)localisée sur le même disque.

Ceci n'est pas forcément très sécuritaire dans le cas de données précieuses qui pourraient être sauvegardées sur un autre disque !

Où est son fichier image qui contient la sauvegarde des partitions sda3 et sda5 ? Il trouve en fait un dossier “sda3sda5-2010-12-16-10-img”, situé sur sa partition sda11, dossier “images” ; soit chez lui dans “/media/Linux/images” (son point de montage de cette partition/images) Ce dossier contient :

  • divers fichiers ;
  • sda3.ext4-ptcl-img.gz.aa qui correspond à la sauvegarde de sa partition sda3 formatée en ext4 ;
  • sda5.ext3-ptcl-img.gz.aa qui correspond à la sauvegarde de sa partition sda5 formatée en ext3 ;
  • sda-mbr (512 octets) notez donc, qu'avec le choix “Beginner Mode débutant : Accepter les options par défaut” effectué ci-dessus, le MBR du disque sda est sauvegardé.
cloner_disque_ou_partitions.txt · Dernière modification: 2012/10/14 18:46 (modification externe)
GNU Free Documentation License 1.3
Powered by PHP Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0 Valid HTML5