BIOS

Définition

Le BIOS (Basic Input Output System) est un petit programme situé dans plusieurs types de mémoires différentes : une partie dans une mémoire ROM.

La ROM

(Read Only Memory), cette partie est non modifiable (il s'agit du boot block).

EEPROM (flashable)

La deuxième partie du BIOS se situe dans une mémoire dont le contenu est modifiable (l'EEPROM). C'est cette partie que l'on modifie lorsqu'on parle du terme “flashage”.

CMOS

La troisième partie du BIOS se situe dans la mémoire CMOS, cette mémoire contient tous les paramètres du BIOS. Effacer cette mémoire est sans danger (lorsque l'on enlève la pile de la carte mère, on efface la mémoire CMOS), mais tous les paramètres du BIOS devront être reconfigurés !

Fonction d'amorçage

Pour communiquer avec les périphériques matériels, un système d'exploitation utilise les pilotes. Il charge les pilotes à chaque démarrage. Seulement comment charger un pilote de disque dur par exemple si celui-ci n'a pas été amorcé ?

POST

C'est en fait le rôle du BIOS. Le BIOS va charger tous les périphériques de base et effectuer un test du système. Cette phase de démarrage est appelée POST (Power On Self Test)

Voici ce que le POST fait au démarrage :

  • Il effectue un test du processeur en premier, puis vérifie le BIOS.
  • Il va chercher à récupérer les paramètres du BIOS et va donc vérifier le contenu de la mémoire CMOS
  • Il initialise l'horloge interne et le contrôleur DMA
  • Il contrôle le bon fonctionnement des mémoires (vive et cache)
  • Il vérifie les différents périphériques : carte graphique, disques durs, lecteurs de disquettes et CD-ROM. Si un problème survient, le BIOS donne la source du problème en fonction du nombre de bips qu'il émet.
  • Il répartit les différentes IRQ et canaux DMA disponibles entre tous les périphériques.

Accéder au bios

Pour modifier les paramètres du BIOS, on accède à une interface appelée Setup. Il existe différentes touches ou combinaisons de touches pour accéder à cette interface. Voici les plus connues :

  • Appuyer sur la touche “suppr” (ou “del”)
  • Appuyer sur la touche “echap”
  • Appuyer sur la touche F1, F2 ou F10
  • Appuyer sur les touches ALT + Entrée
  • Appuyer sur les touches CTRL + ALT + S
  • Appuyer sur les touches CTRL + ALT + Esc
  • Appuyer sur les touches CTRL + ALT + Insert

Généralement le BIOS affiche au bas de l'écran lors du démarrage du PC la combinaison de touches à taper pour rentrer dans le setup du BIOS.

Exemple de bios: le bios award sur un foxconn.

Copie d'écran du BIOS Foxconn

Réglages BIOS

Aide de choixpc

Comprendre et éventuellement optimiser son BIOS

Voici l'article le plus complet possible en français.

Il présente menu par menu, une explication des rôles des options qui s'y trouvent et des optimisations éventuellement possibles.

Il est à noter que ces menus sont presque toujours les mêmes avec les mêmes intitulés quelle que soit la marque du BIOS.

Par contre ce qui varie en fonction des marques de BIOS et des cartes mères, c'est le contenu de ces menus et l'intitulé des options qui s'y trouveront.

Les exemples donnés dans cet article sont ceux d'un BIOS AWARD (sur une carte mère à chipset Intel BX), marque de BIOS très répandue.

Tweak bios

Fonctions spéciales

Attention danger !

Flash bios

  • Booter sur la clé. Le système va charger FreeDOS.
  • Choisir la seule option possible: Default.
  • Une sorte de grub s'affiche, choisir FreeDOS Safe Mode (don't load any drivers).
  • Un prompt s'affiche, par défaut sur le disque A
  • Si les fichiers ajouté ne s'affichent pas sur le disque A:, Aller dans le disque C: en tapant « C: »
  • Taper la commande dir qui vous listera le contenu de la clé. Vérifier que votre fichier de flashage apparaît bien dans la liste.
  • Taper le nom complet, avec l'extension, du fichier de flashage.
  • Taper Entrée.
  • Le flashage du BIOS commencera et prendra quelques secondes ou minutes, puis il sera vérifié.
  • Il est possible qu'il y ait un redémarrage un peu brutal à la fin du flashage, mais ça redémarre bien.

Le BIOS est flashé. Au redémarrage, aller dans le BIOS, et effectuer les directives fournies par le constructeur (en général load setup defaults). Paramétrer le BIOS, sauvegarder, et redémarrer

Bios Lock et PC tatoués

Le tatouage

Le tatouage se traduit généralement par l'enregistrement d'informations particulières sur la carte mère ou sur le Master Boot Record (MBR) du disque dur, ou sur ces deux éléments.

Elles y sont placées dès l'origine, mais également lors de toute nouvelle installation effectuée à partir de la partition de restauration présente sur le disque dur ou des CD de réinstallation livrés avec la machine.

Si votre PC est tatoué, vous risquez fort de ne pas pouvoir installer Ubuntu aux côtés de Windows, ou, si vous le faites, de ne plus pouvoir lancer Windows.

En effet, la cohabitation de plusieurs systèmes dans votre machine nécessite la modification du MBR, modification qui sera détectée par le tatouage et refusée par Windows.

Ubuntu bien sûr n'en sera pas troublé le moins du monde.

Le BIOS Lock

Une variété particulière de tatouage est le “BIOS Lock”, qui consiste à introduire les contrôles, ou un premier niveau de contrôle, dans le BIOS lui-même.

Il est alors possible, mais déconseillé car dangereux, de remplacer celui-ci par un BIOS d'une autre provenance.

Si vous voulez vous lancer dans une telle opération, n'omettez surtout pas de faire une copie sur disquette de la version courante pour pouvoir, le cas échéant, restaurer la version originale.

Options de BIOS

Si vous avez modifié des options et que le système n'est plus stable, pensez à remettre les options par défaut dans le BIOS.

Seules quelques options de réglage sont décrites ici pour mémoire.

La seule vraie chose utile à connaître, c'est celle qui permet de modifier l'ordre de démarrage des pérophériques (CD ou USB) afn d'installer Ubuntu, ou tout autre distribution de Linux.

AI Overclocking

Dans la suite du texte OC = Overclocking.

Une option à la sauce Asus, mettre en manual avec les valeurs spécifiées du bus et de la tension mémoire, pour éviter que le BIOS ne fasse des OC à mon insu. Mais voilà : une fois sous Win, il fait apparaitre un périphérique non installé dans le gestionnaire de périphériques (LPC truc machin).

Comment virer cette entrée sans avoir à installer bêtement l'AI Booster ?

En remettant l'AI Overclocking sur automatic ?

FSB Optimize Mode

Pas clair donc à désactiver. On pense qu'il s'agit d'une optimisation du bus frontal mais il optimise de quelle façon ??? Fréquence modifiée en temps réel, agencement amélioré des données ???

Spread Spectrum Control

C'est inutile, à désactiver (ajout de bruit pour empêcher le piratage électro-mgagnétique, semble-t-il; il s'agirait de réglages qui permettent de contrôler les spectres magnétiques dûs à l'électronique.

Dans le bios il existe diverses options pour le CPU, PCIE, SATA, LDT options : Center spread, Down Spread, 0,5% up spread ?

maxcpuid

Tellement vieux que ça sert plus (sauf NT4)

BIOS EHCI Hand-Off

Selon ASUS : Permet d'activer le support des systèmes d'exploitation sans fonction EHCI. (Disable ou enable). Permet d'éviter les dépassements de buffer (à éviter, sauf si Over Clocking).

Max CPUID Value Limit

Selon ASUS, permet aux OS legacy de booter même sans support de CPU avec fonctions CPUID étendues.

Execute Disable Function

Permet selon asus de régler la fonction de sécurité “No Execute Page”

Memory Remap Feature : Est-il intéressant de remapper la mémoire ?

auto detect DIMM/PCI clk

Option qui permet au bios de détecter automatiquement la fréquence de ta RAM et du bus PCI, Désactiver si on veut OC la ram. Pour précision :ça détermine les timming PCI selon les cartes .

Liens

le_bios.txt · Dernière modification: 2013/12/27 09:27 (modification externe)
GNU Free Documentation License 1.3
Powered by PHP Driven by DokuWiki Recent changes RSS feed Valid CSS Valid XHTML 1.0 Valid HTML5